Biographie

Josep Puig i Cadafalch, architecte, homme politique et historien de l’art, est né à Mataró,  rue Carreró nº 39 en 1867, dans une famille de fabricants de tulles et dentelles. Il fit ses études à l’Ecole Pía de Santa Anna à Mataró et obtint un baccalauréat au Lycée de Tarragone. En plus de sa passion pour l’histoire, il fait preuve d’une grande disposition pour  les sciences  physiques et mathématiques, dont il obtient son doctorat en 1889. En  1883, il entre à l’École Provinciale d’Architecture de Barcelone  où il obtient sa licence en 1891.

Dans le domaine de l’architecture Puig i Cadafalch   fut l’une des figures les plus marquantes du modernisme.

Pendant son mandat d’architecte  municipal de Mataró (1892-1896), le nouveau système d’égout, le Rengle de la Plaça Gran (1891-1893; le Saló de Sessions de la mairie de Mataró (1893), le siège de La Beneficència (1894) et la Casa Coll  i Regàs (1897 furent construits.

Installé à Barcelone, il décora la bijouterie Macià (1893) et dirigea la construction de la Casa Martí (Els Quatre Gats 1895), sa résidence d’été  à Argentona (1897)  le château Garí (Argentona 1899).

A Barcelone, on doit remarquer la Casa Amatller  (1900) la maison Macaya (1901), la maison Trinxet (1904) , l’usine  Casarramona (1911) et les caves Codorniu à Sant Sadurní d’Anoia (1904).

Puig i Cadafalch  fut également un urbaniste brillant, se distinguant grâce au projet de liaison de la Via Laietana avec le  centre antique de Barcelone et à  la planification de la Plaça de Catalunya .et, surtout, le plan général d’ordination de la montagne de Montjuic qui abriterait, en 1929, la Foire International de Barcelona. Historien de l’art, il est l’auteur, entre autres, de l’ouvrage « L’architecture romane en Catalogne » (3 volumes, 1909-1913).

Sa vie politique fut, aussi, d’une intensité exceptionnelle.

En 1892, il participa en tant  que représentant de Mataró à l’Assemblée de l’Union des Catalans à Manresa.. Il collabora avec La Renaixença et avec l’hebdomadaire La Veu de Catalunya. Il fut cofondateur de la Lliga Régionalista(1901), fondateur (1907) et président de l’Institut d’Estudis Catalans .

La même année, il participa à l’expédition à la Vall de Boí afin d’étudier et de préserver ses églises romanes. Il dirigea les fouilles archéologiques d’Empúries (1908) promues par l’Institut d’Estudis Catalans. Dans le domaine politique, il fut conseiller de la Lliga Regionalista , de la Mairie de Barcelone (1901-1903), Député de Les Corts pour la Lliga Regionalista (1907-1910), Député Provincial (1913-1924) et Président de la Mancomunitat de Catalogne (1917-1924). Pendant la guerre civile (1936-1939), il s’exila en France (1936-1942) et la guerre terminée il revint à Barcelone où le régime franquiste lui interdit la possibilité d’exercer comme architecte. Il  participa alors à la réorganisation de l’Institut d’Estudis Catalans dans la semi clandestinité.

Il  fut reconnu comme docteur Honoris Causa dans plusieurs universités, à la Sorbonne, à Barcelone, à Fribourg et Harvard. Il mourut, veuf, à Barcelone, le 23 décembre 1956, à l’âge de 89 ans et fut enterré le jour de Noël dans sa ville natale, au Cimetière des Capucins.

 

Manel Cusachs,

 journaliste et historien